Actualités





ACTUALITÉ

Des actions pour restaurer et entretenir les cours d’eau !

22 décembre 2016




Dans le cadre du Contrat territorial Chavanon en action, les collectivités locales, en particulier les Communautés de Communes agissent dans le cadre du volet « restauration des milieux aquatiques ». En effet, par le travail des techniciens rivière, de nombreux travaux sur cours d’eau sont programmés dans le cadre du Contrat sur la période 2015-2019. Sur les Communautés de Communes Pays d’Eygurande et Sioulet-Chavanon, Pierre PEYRARD, technicien rivière, a ainsi réalisé plusieurs types de travaux sur cours d’eau avec la participation de l’équipe du chantier d’insertion professionnelle.

sioulet-chavanon-2015cc-pays-eygurande

Des actions pour restaurer la continuité écologique ont ainsi été conduites afin de favoriser la libre circulation des espèces piscicoles, pour leur permettre d’assurer pleinement leur cycle de vie et d’améliorer le transport des sédiments. Certains ouvrages hydrauliques n’ayant plus d’utilité et aucune valeur patrimoniale, sont retirés. D’autres ouvrages sont aménagés pour concilier les usages actuels et la préservation du milieu. Cet accompagnement technique et/ou financier concerne aussi les propriétaires d’étangs qui sont également conseillés pour ces démarches. Deux ouvrages infranchissables situés sur la Ramade, à cheval sur la commune de Verneugheol (63) et celle de Laroche-près-Feyt (19), ont ainsi été effacés en 2016 pour rétablir la continuité écologique.

ramade00

ramade01Durant cette seconde année de réalisation du Contrat, des opérations visant à restaurer et entretenir la ripisylve et les berges des cours d’eau ont également été menées par cette même équipe, sur plusieurs cours d’eau du bassin du Chavanon : la Clidane, la Ramade, l’Eau du Bourg, la Méouzette et un affluent de l’Abeille. Ainsi, ce sont plus de 3 kilomètres de rivière soit près de 6 kilomètres de berges qui ont été restaurés en 2016 sur le territoire de ces deux collectivités.  

cartographie-linéaire restauré

L’objectif de ces interventions est de gérer les obstacles naturels que constituent les embâcles et de favoriser la présence d’une végétation diversifiée en essences et en âge sur les berges, pour éviter la fermeture des cours d’eau. Ces interventions se font de manière raisonnée, douce et sélective en privilégiant le maintien d’espèces qui vivent naturellement dans ces milieux.

ripisylve_avant-apres01

ripisylve_avant-apres02

Le travail qui reste à réaliser est encore important sur le territoire, et des interventions de ce type vont se poursuivre en 2017, troisième année de mise en œuvre du Contrat Chavanon, avec un important travail d’animation locale auprès des collectivités, des usagers et des habitants.


Avec le soutien financier