Ils font Chavanon

Porteurs de projet, propriétaires riverains ou gestionnaires, acteurs locaux… : quelques portraits et visages démontrant la diversité des initiatives engagées pour un répondre à un objectif commun.





entretien

Il arpente les cours d’eau à la recherche d’écrevisses menacées

SÉBASTIEN VERSANNE-JANDET
DIRECTEUR À LA MAISON DE L’EAU ET DE LA PÊCHE DE LA CORRÈZE

Quelles actions réalisez-vous dans le cadre du contrat territorial Chavanon ?

Nous réalisons une étude de prospection pour confirmer la présence de l’écrevisse à pattes blanches et sa répartition sur le bassin versant. L’objectif : disposer de données scientifiques pour créer des mesures de conservation et de gestion adaptées.

 

L’écrevisse à pattes blanches est-elle menacée ?

Autrefois, cette espèce était partout sur le territoire mais des écrevisses américaines ont été introduites pour la pêche, alors qu’elles sont invasives et peu compatibles avec l’espèce à pattes blanches. Nous voulons donc savoir si elle parvient à se maintenir, si elle s’adapte, si elle se réfugie quelque part…

 

Comment procédez-vous pour étudier la présence des crustacés ?

Nous sommes une équipe de 3 personnes et nous parcourons les cours d’eau de nuit avec des lampes car ce sont les conditions idéales pour observer ce crustacé, qui sort peu la journée. Nous avons prévu d’observer 50 km de cours d’eau, à raison de 10 km par an. Nous avons terminé d’explorer le premier tronçon.

Avec le soutien financier